VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > À France 3, quand le programme qui suit est nul, ils préviennent (...)

À France 3, quand le programme qui suit est nul, ils préviennent !

samedi 22 février 2020, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 22 février 2020).

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

À France 3, ils aiment bien abimer leur feuilleton préféré en mettant plein d’étiquettes par dessus l’image, comme "-10", "déconseillé aux moins de 10 ans", "p" ; et même, des fois qu’on ne saurait pas encore que PBLV, c’est France 3, ils nous le disent avec un joli ".3".

Mais, à France 3, ils sont gentils ; et, quand le programme qui suit est à éviter absolument, ils nous préviennent avec un gros placard : "attention, musique classique !". C’est sympa quand même, vous trouvez pas ? ils sont pas obligés, n’est-ce pas ? Mais, comme ça, au moins, on sait qu’il faut changer de chaine ou éteindre la télé.

6 Messages de forum

  • À France 3, quand le programme qui suit est nul, ils préviennent ! 22 février 16:06, par Ton voisin, le musicien

    Bien vu !

    LES VICTOIRES de la musique classique ou des autres musiques, comme LES VICTOIRES du cinéma, du théâtre, de la littérature, de la peinture, sculpture, etc. Et de la turlute…

    Ces compétions ne sont que les victoires du commerce et du népotisme capitalistique.
    Si la création "l’art" doit être "mal"traitée sous l’angle triomphant du fric, la guerre est effectivement un art et le capitalisme ainsi que toutes hiérarchies partiales (pléonasme…) leurs proxénètes.

    Répondre à ce message

  • Les grandes généralités ne mènent souvent à rien. Dit que tu n’aimes pas la musique classique, cela n’engage que toi, mais perso en tant que musicien je ne peux qu’admirer son esthétique. Quand à son sens, cela dépend. La majorité de la musique classique est aphone, sans texte, et pour moi une musique aphone fait très rarement sens, ceci quelque soit son style ou son genre. Quand à celle qui ont du sens, les opéras de Mozart par exemple ont des textes nuls à chier du niveau de "Il est beau le lavabo" de Lagaffe. Par contre certaines opérettes de Bizet ont des textes beaucoup plus intéressants et une oeuvre comme l’opéra Mahagony de Kurt Weil et Bertold Brecht est un chef-d’oeuvre, autant musical qu’au niveau du texte. Alabama Moon (aussi appelé Whisky Bar), qui fut popularisé par les Doors avant d’être repris entre autre par David Bowie, est d’ailleurs tiré de Mahagony. La version de Bowie est beaucoup plus fidèle à l’original, autant au niveau du rythme que des dissonances dans les couplets que celle des Doors. Il y a aussi une version burlesque d’un groupe japonais de chigong (mélange de musique traditionnelle japonaise, de jazz et de punk) qui est très bien.

    Répondre à ce message

  • Après le problème soulevé par mon voisin le musicien ne concerne pas que l’art mais l’ensemble de la culture. Saint-Exupéry dans sa lettre au général X parle de culture standard, de culture aseptisée pour des masses châtrée de tout pouvoir créateur et qui ne savent même plus créer une danse ou une chanson, une culture dont on alimente l’homme comme on alimente les boeufs en foin.

    Pour avoir une vision de ce que donnent celles et ceux qui se laissent bourrer le mou par ce genre de culture, il n’y a qu’à lire l’article de wikipedia sur la musique populaire qui peut être résumé en disant qu’une musique est populaire si elle se vend bien. Sic ! Bref, ceux qui ont écrit ça doivent être de fervents supporter de France 3.

    En fait la musique populaire a toujours accompagné l’homme. Des premiers tambours et flûtes en os de la préhistoire à aujourd’hui, l’homme a toujours su faire de la musique, danser et se raconter des histoires en chantant. J’estime avoir de la chance car je fais partie d’une génération qui n’a pas eu toutes ces boites à bruit électroniques si bien que quand nous allions à la plage, il y avait toujours des instruments et même celles et ceux qui ne savaient pas jouer essayaient de faire de la musique. Il n’y a pas besoin de savoir jouer pour taper en rythme, il suffit d’être capable d’écouter, écouter les autres et s’écouter soi-même.

    Répondre à ce message

  • La musique classique, c’est de la musique de prof. !

    Si les profs aiment cette musique, c’est parce que c’est de la musique de bourges. Et que les profs se prennent pour des bourges !

    Qui écoutait d’ailleurs cette musique à son époque, sinon la bourgeoisie ?

    On s’emmerde la plupart du temps en écoutant de la musique classique. J’aime pas les sonorités, et je trouve que l’espace sonore est mal rempli. Faut vouloir être snob pour aimer ça !

    Pourtant, je ne déteste pas certaines ouvertures du fasciste Wagner, parce que que c’est assez rock, malgré les sonorités. Mais ; dès que ça se met à chanter, je ne supporte carrément pas : c’est comme Bianca Castafiore dans Tintin et Milou : c’est insupportable !

    Dans la musique classique, dès que ça chante, c’est l’horreur. En plus, il est impossible de comprendre les paroles même quand ça chante en Français. D’ailleurs, on ne parle pas de chanteuses, mais de "cantatrices" : elles se prennent pas pour de la merde ! pourtant, elles chantent comme des vieilles rombières. Pareil pour les mecs, dont la façon de chanter est tout aussi ridicule que celle des "cantatrices".

    Dans un San-Antonio, la musique classique est parfaitement décrite. Le héros veut espionner la chambre d’hôtel voisine. Aussi, il doit percer un trou avec un burin dans le mur de séparation. Pour camoufler le bruit, il met la septième symphonie de Beethoven et tape sur le burin dans le même rythme que les pom pom pom pom. Mais, le mec du dessus, qui est musicien, entend ce bruit horrible et desccend voir ce qu’il se passe. Le héros lui explique qu’il faut percer un trou avec le burin pour espionner de dangereux bandits, et que la musique sert de camouflage. Le musicien dit alors que ce n’est pas une raison pour faire d’horribles fausses notes avec le burin. Il prend alors le burin pour faire le trou lui-même : pom pom pom pom !

    Malheureusement je ne me souviens plus du titre de ce San-antonio. Si quelqu’un le sait…

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0